Les grands enjeux du matériel agroalimentaire

Modification des ingrédients de fabrication de produit alimentaire, réduction du prix de production, changement des matériaux utilisé, mise en place des technologies innovantes et également de l’hygiène de fabrication, etc. sont des défis impactant le secteur industriel agroalimentaire. Les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants sur les aliments qu’ils consomment. Ils recherchent la transparence sur la fabrication des aliments et sur le mode de conservation. Mais la protection de l’environnement reste également un enjeu majeur dans ce secteur.

La transparence de l’information pour le consommateur : Les emballages

Face à la demande de la clientèle sur la transparence des produits de fabrication d’aliments, les industries agroalimentaires (IAA) doivent dorénavant étiqueter sur les emballages, les informations détaillées concernent les ingrédients du produit. Cela a pour but d’éviter les risques d’intoxication alimentaire auprès des consommateurs les plus vulnérables (allergie alimentaire), tout en offrant des produits alimentaires favorables à la santé des clients. Mais l’emballage intelligent a également pour but d’automatiser la collecte et le contrôle d’information sur le mode de consommation des clients (grâce aux puces étiquette intelligente d’identification électronique). Ces actions sont instaurées par le PNA ou programme national pour l’alimentation, en collaboration avec le programme national nutrition santé.

Le froid, un enjeu majeur pour le développement industriel agroalimentaire

Entre la fabrication, le transport de produits surgelés, mais également la conservation, le froid est toujours présent. 90 pour cent du travail dans l’industrie agroalimentaire repose sur la climatisation. Face à cette demande élevée du froid et pour garantir des produits frais, le secteur de l’IAA se retrouve face à un défi majeur : assurer la transformation des aliments frais et également conserver la santé des consommateurs. Réaliser ces enjeux tout en préservant l’écosystème (réduire la dépense énergétique en électricité). Il faut savoir que la consommation d’énergie pour la climatisation se trouve actuellement aux alentours des 15 pour cent. Cette consommation en électricité affecte gravement l’écosystème.

La transformation des aliments en biocarburant

Le premier objectif des IAA reste la transformation des matières premières des agriculteurs en consommable ou en ingrédient pour les aliments. Pour réduire les dépenses de fabrication, mais également renouveler les déchets matériels, ce secteur peut se coupler à la fabrication de carburant bio. Une entreprise produisant du sucre ou des aliments à base d’amidon ou d’huiles végétales possède les produits nécessaires à la fabrication de biocarburants. Il suffit de créer une entreprise en distillerie ou de collaborer avec une industrie déjà présente sur les lieux pour transformer déchets alimentaires en bioéthanol ou en bio gazole.