Quels sont les différents permis CACES ?

Afin de pouvoir conduire des engins et des véhicules de manutention en toute sécurité, il est indispensable de suivre une formation CACES. Mais pour chaque catégorie de véhicules, quel est le permis à décrocher ? Et quels sont les différents permis CACES ?

À quoi sert le permis CACES ?

Le CACES ou  certificat d’aptitude à la conduite en sécurité certifie et valide l’aptitude à conduire des engins de manutention. Toutefois, il n’est pas un certificat de compétence professionnel, c’est une validation après avoir passé un test théorique et pratique des connaissances de l’individu pour la manipulation de ces engins. Ces matériaux de manutention consistent à déplacer ou à soulever des objets volumineux et lourds ainsi que des tonnes de marchandises. La formation CACES vous permet ainsi de faire cette manœuvrée en toute sécurité. La formation permet l’obtention du permis CACES qui vous servira à trouver un poste de cariste dans le domaine des travaux publics, dans un entrepôt ou dans un chantier. En plus de cela, le permis CACES permet également à un employeur d’avoir la garantie que le salarié a reçu la formation nécessaire pour le poste qu’il occupe. Il lui permet également délivrer l’autorisation de conduite. Et enfin, il lui permet également de dégager sa responsabilité en cas d’accident. Si vous souhaitez suivre des cours de CACES ou une formation de transport logistique vous pouvez visiter ce site www.aftral.com.

À qui s’adresse le CACES ?

Le CACES s’adresse à tous conducteurs d’engin automoteurs, en profession de manutention ou de chantier pour lesquels une formation des manipulateurs est sollicitée. Ce sont les entreprises employeurs qui délivrent l’autorisation de conduite pour les salariés. Cette première a cependant l’obligation d’informer l’employé des instructions à respecter et des éventuels risques sur le site d’utilisation. La formation transport spécialisée doit être attribuée par l’entreprise ou par un centre de formation. Le CACES s’adresse également aux salariés qui n’ont pas assisté à des cours spécifiques, même s’ils sont expérimentés. Les obligations restent pareillement inchangées pour l’intérimaire.  L’opérateur intérim doit passer son CACES via son employeur temporaire. Et ce dernier lui doit de délivrer une autorisation de conduite. Si Le permis CACES délivré a été décroché au préalable, les deux parties doivent s’assurer que sa validité correspond à la durée du contrat et à la catégorie de matériel concernée par l’emploi. Ces obligations s’adressent autant aux travailleurs occasionnels. Pour bénéficier de la délivrance du CACES, l’opérateur doit en premier lieu obtenir la note minimum de 7/10 pendant le test. Il doit avoir l’aptitude de lire et de comprendre le français. Enfin il doit être au moins âgé de 18 ans à l’exception des apprentis.

Quels sont les différents permis CACES ?

Il existe différents permis CACES. Le R372m est spécialisé pour les engins de chantier dont sa validité est de 10 ans. Il existe dix catégories d’engin pour ce permis. Le R377m est spécialisé pour la conduite des grues  et valide pendant 5 ans. Il dispose par contre deux catégories. Le R383m est spécialisé pour les grues mobiles est valable pendant 5 ans également et dispose six catégories: le treillis automotrice et treillis sur porteur, le télescopique automotrice et le télescopique sur porteur, le treillis sur chenilles, le treillis télescopique sur chenilles et le treillis sur rails. Le R386 pour plates-formes élévatrices mobiles de personnes ou nacelle, valide pendant 5 ans avec 6 catégories d’élévation. Le R389 spécialisé pour les chariots de manutention avec 6 catégories selon le type de chariot, son usage et les capacités de charge, dont la validité est de 5 ans. Enfin le R390 pour la conduite des grues auxiliaires avec une commande et une catégorie dont la validité est de 5 ans.